Une alimentation appauvrie
L’alimentation occidentale est remplie d’aliments transformés, traités, entreposés et cuits, conséquence : les nutriments en sont en grande partie disparus.

Bombardés de toxines
En plus, notre corps est exposé aux métaux lourds, aux toxines dans la nourriture, l’eau, l’air et même dans les produits personnels et de nettoyage. Le stress, la pollution, l’alcool, le café et le sucre augmentent nos besoins en vitamines et minéraux. C’est pourquoi nombreux font face à des problèmes intestinaux comme le candida et une colonisation bactérienne de l’intestin grêle (SIBO) qui nuisent à la bonne absorption des nutriments.

Une compilation d’études américaines, canadiennes et anglaises a mesuré la densité nutritionnelle des fruits et des légumes. Une pomme qui contenait jadis 400 mg de vitamine C n’apporte plus aujourd’hui que 4 mg, soit 100 fois moins. La vitamine A a complètement disparu des pommes de terre et des oignons. Alors que le calcium et le fer ont diminué dans 80 % des végétaux. Certains médicaments comme les statines, les antiacides, les contraceptifs oraux et bien d’autres peuvent également diminuer la production ou l’assimilation de nos propres vitamines et minéraux.

Vous arrivez probablement à cette conclusion: nous devrions tous explorer la possibilité de prendre des suppléments.

Parmi les essentiels à considérer :

1. Multivitamines et minéraux de haute qualité. Les vitamines et minéraux régulent le métabolisme, facilitent la libération d’énergie et assurent des fonctions importantes dans la synthèse des os et des tissus. Sans ces éléments, des dysfonctionnements finissent par arriver : fatigue, vulnérabilité au stress, baisse des défenses immunitaires, altérations de la peau ou vieillissement prématuré, etc.

2. Les Oméga 3. Ce sont des acides gras dits « essentiels » puisque le corps ne peut les fabriquer lui-même. Les acides gras oméga 3 réduisent l’inflammation et aident à réduire les risques de maladies cardiaques et l’arthrite. Parce qu’ils sont très concentrés dans le cerveau, ils sont importants pour la mémoire, la fonction cognitive et le comportement.

3. Les Probiotiques. Il y a près de 100,000 milliards de bactéries de 160 espèces différentes à vivre dans vos intestins. Imaginez, de 4-6 lb de bactéries habitent en vous en ce moment même! Ne vous inquiétez pas, elles exercent de nombreux effets bénéfiques, décomposent nos aliments en nutriments et aident à métaboliser certaines vitamines comme la vitamine K, la B9 ou acide folique et la B12.

Il existe aussi de mauvaises bactéries et le rapport entre les bonnes et les mauvaises bactéries devrait être de 80/20. Trop souvent c’est l’inverse et notre digestion et l’absorption des nutriments sont entravées. Les mauvaises bactéries produisent 178 toxines et peuvent mener à des problèmes graves comme les maladies auto-immunes, la dépression, l’anxiété et un intestin poreux, etc.

Le stress, les antibiotiques, la pilule anticonceptionnelle et une mauvaise alimentation pleine de sucre nuisent à cet équilibre. Prendre des probiotiques chaque jour aide à garder l’équilibre dans notre microbiome.

4. La vitamine D3. Cette vitamine est produite dans votre corps lorsque votre peau est exposée au soleil. Qui d’entre nous s’expose au soleil 20 minutes par jour ? Plus de 50 000 réactions chimiques de notre corps ont besoin d’une quantité adéquate de vitamine D. Elle joue un rôle important dans notre système immunitaire et déterminant dans le développement d’une maladie auto-immune.

La fameuse « dépression saisonnière » qui affecte beaucoup de gens l’automne et l’hiver serait liée au manque de vitamine D tout simplement. Les recherches actuelles démontrent que la majorité des gens ont besoin d’au moins 2000 IU par jour.

Prévenir et guérir!
Nous sommes tous différents et nos besoins varient, vous avez peut-être besoin de suppléments, suite à l’analyse de votre bilan de santé, je vous donnerai les meilleurs conseils pour vous aider à vous maintenir en excellente santé!